Souligner la beauté d’un regard, oublier les lunettes : les lentilles de contact ont le vent en poupe. Elles ont longtemps associées à la myopie, mais l’arrivée des lentilles de contact progressives permet désormais de libérer le regard de tous les porteurs de lunettes.

Lentilles ou lunettes ?

Quel que soit votre défaut visuel, les lentilles de contact progressives possèdent plusieurs avantages sur les verres traditionnels. Le premier, et non le moindre, est de procurer à leur porteur une vision identique quelle que soit la direction du regard. Le champ visuel, qui n’est plus limité par les montures et l’éloignement des verres, est amélioré par rapport aux lunettes, tout comme la vision intermédiaire qui devient plus confortable. En contrepartie, l’utilisation des lentilles de contact progressives demande un certain temps d’adaptation qui peut varier de quelques jours à une semaine, voire plus.

Des lentilles de contact progressives pour chaque cas

À l’instar des lentilles classiques, il existe bien entendu des lentilles de contact progressives journalières, hebdomadaires ou bien mensuelles ; des lentilles progressives souples ou rigides…

Les lentilles rigides sont extrêmement efficaces au niveau de la correction et parfaites pour compenser la presbytie. Avec ces dernières, la cornée peut respirer, car elles sont perméables aux gaz et donc tout à fait appropriées pour les personnes manquant de larmes ou travaillant dans un environnement sec, tel qu’un bureau climatisé. Les lentilles progressives rigides sont également très appréciées des voyageurs, car elles peuvent être portées jour et nuit.

Les lentilles souples possèdent aussi des arguments, dont celui de restituer une vision panoramique parfaite quelle que soit la direction du regard et la distance. On s’y habitue aussi plus vite.

Lentilles de contact progressives, comment ça marche

Ce type de lentilles ne fonctionne pas tout à fait sur le même principe que les lunettes à verres progressifs. Elles possèdent des zones concentriques, l’une pour corriger la vision de près, l’autre pour corriger la vision de loin et une troisième pour corriger la vision intermédiaire. Le porteur, selon où il regarde, va positionner automatiquement sa pupille sur l’une ou l’autre zone.

Il existe aussi des lentilles de contact rigides dites segmentées qui se rapprochent plus du fonctionnement des verres progressifs. Elles comportent deux zones de puissances différentes. C’est la translation de la lentille sur la cornée, en fonction de la direction du regard, qui va privilégier une zone ou l’autre.

L’offre en matière de lentilles de contact progressives est pléthorique et chaque défaut visuel ou presque pourra trouver sa solution. De plus, les lentilles de contact progressives de couleur, souples ou rigides, journalières, hebdomadaires ou mensuelles, s’adapteront sans problème à votre style de vie. N’hésitez pas à en parler à votre ophtalmologue qui, après avoir analysé votre vue, saura vous conseiller au mieux.

Comments are closed.